Retraite : Ma nouvelle vie commence ici
retraite par quoi commencer

Actualité

 

Les impacts du coronavirus sur la retraite

Publié le 05/10/2020

La pandémie du Coronavirus a chamboulé le monde entier. En France, pour y faire face, le gouvernement ainsi que les caisses de retraites ont mis en place des mesures et aides exceptionnelles afin de mieux vivre cette période et de subir le moins possible ses conséquences. 


Face au coronavirus : des mesures exceptionnelles

D’après le ministère du Travail, au 10 juin, c’est plus de 13,3 millions de salariés qui ont fait une demande de chômage partiel en France, en raison du confinement, car leur métier ne leur permettait pas de travailler à distance. Ce dispositif, mis en place pendant le confinement, concerne plus de 1 055 000 entreprises. Alors, quels sont les impacts d’une période de chômage partiel sur la retraite ?

Lire aussi : Les conséquences du chômage partiel sur la retraite

L’épidémie du coronavirus a poussé de nombreux pays à fermer les établissements scolaires et crèches depuis le 17 mars 2020. Afin que les parents puissent garder leurs enfants, le gouvernement français a mis en place un dispositif d’arrêt pour garde d’enfant de moins de 16 ans.

Lire aussi : Arrêt de travail pour garde d’enfants : quelles conséquences sur la retraite ?

Des aides exceptionnelles des caisses de retraite

L’Agirc-Arrco a mis en place une aide d’urgence, pouvant aller jusqu’à 1500 euros, pour les salariés du privé et dirigeants salariés d’une entreprise afin de les aider durant cette période difficile. Les demandes devaient en principe être effectuée avant fin juillet, sauf prorogation ultérieure du dispositif.

Lire aussi : Salarié du privé en difficulté : une aide financière proposée par l’Agirc-Arrco

Les médecins libéraux, dentistes et sages-femmes ont également reçu une aide pour compenser les pertes liées au COVID19. C’est la Caisse Autonome de Retraite des Médecins de France (la CARMF) qui a débloqué cette aidé de près d’un milliard d’euro. La CARCDSF, caisse de retraite des chirurgiens-dentistes et des sages-femmes, a annoncé elle, une aide de 4 500 euros pour les dentistes et sages-femmes.

Lire aussi : Médecins libéraux, dentistes et sages-femmes : une aide pour compenser les pertes liées au COVID19