Retraite : Ma nouvelle vie commence ici
retraite par quoi commencer
Actualité
 

Minimum vieillesse et minimum contributif : montants 2022 et conditions de versement

Mis à jour le 23/06/2022

Le minimum vieillesse c’est-à-dire le montant mensuel de l’Aspa (Allocation de solidarité aux personnes âgés) augmente de 1,1 % au 1er janvier 2022. Ce montant peut varier selon les ressources du bénéficiaire mais aussi selon sa situation familiale. Le minimum contributif a également augmenté de 1,1 % pour 2022. C’est une aide réservée aux personnes qui ont peu cotisé au régime général et dépend du nombre de trimestres cotisés. 

minimum contributif 2022 minimum vieillesse ASPA


Qu’est-ce que le minimum vieillesse ou Aspa ?

L'allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa) communément appelé minimum vieillesse, est une allocation qui permet à certains retraités d’atteindre un niveau minimum de ressources à la retraite. Le montant de cette allocation dépend donc de la situation familiale du retraité, mais aussi des ressources dont il dispose. Pour disposer de ce minimum vieillesse, il faut avoir atteint l’âge de 65 ans. Cependant, les personnes reconnues comme handicapées ou en incapacité permanente d’au moins 50 % peuvent prétendre au minimum vieillesse dès l’âge de 62 ans. 

Minimum vieillesse en 2022 : une hausse de 1,1 %

En 2022, le montant de l’Aspa versée aux retraités passe à 11 001,44 euros par an pour une personne seule (qu’elle soit célibataire, divorcée ou veuve) soit 916,78 euros par mois. En 2021, le montant était de 906,81 euros par mois, soit 10 881,75 euros par an.

Pour un couple, le montant est de 17 079,77 euros par an, soit 1 423,31 euros par mois. En 2021, le montant de l’Aspa pour les couples était de 1 407,82 euros par mois, soit 16 893,44 euros par an.

Ces montants 2022 correspondent donc aux plafonds à ne pas dépasser pour pouvoir prétendre à l'Allocation de solidarité aux personnes âgées.

Lire aussi : Assurance vieillesse des parents au foyer (AVPF) : quels droits/allocations pour la retraite ?

Qu’est-ce que le minimum contributif ?

Le minimum contributif est un montant défini en dessous duquel la pension de retraite d’une personne ayant cotisé au régime général ne pourra pas descendre. Ce montant peut varier selon le nombre de trimestres cotisés (plus ou moins de 120 trimestres) et il comprend la pension de base et la pension complémentaire. 

Augmentation du minimum contributif en 2022 de 1,1 %

En 2022, si vous avez cotisé moins de 120 trimestres au régime général de la Sécurité sociale, le montant du minimum contributif est de 7 831,24 euros par an ce qui équivaut à 652,60 euros par mois (contre 645,50 euros par mois, soit 7 715,17 euros par an, en 2021).

Cependant, si vous avez cotisé 120 trimestres ou plus au régime général, le montant du minimum contributif sera majoré à 713,16 euros par mois, soit 8 557,89 euros par an (contre 705,35 euros par mois soit de 8 464,28 euros par an en 2021).

Par ailleurs, il faut également respecter une condition de ressources : le minimum contributif et sa majoration ne doivent pas faire en sorte que la pension globale (de base et complémentaire, tous régimes (privé/public) confondus) dépasse le seuil de 1 273,76 euros par mois, au 1er mai 2022. Si c'est le cas, le montant du minimum contributif sera réduit de la différence.

Lire aussi : Minimum vieillesse (ASPA) : le non-recours des personnes seules à la retraite