Retraite : Ma nouvelle vie commence ici
retraite par quoi commencer

Actualité

 

Est-il judicieux de partir plus tôt à la retraite quand on est en arrêt maladie en fin de carrière ?

Publié le 27/05/2021

Votre date de départ à la retraite approche, seulement, vous venez de tomber malade. Vous pouvez penser qu’il serait judicieux de rapprocher votre départ en retraite puisque vous ne pouvez pas travailler. Pourtant, ce n’est pas nécessairement la solution la plus intéressante.

arrêt maladie fin de carrière retraite


Arrêt maladie : comment ça se passe ?

Lorsque vous êtes en arrêt maladie, en vertu de l’article L. 1226-1 du code du travail, votre entreprise doit vous garantir un complément de revenu sous certaines conditions (ancienneté minimale, lieu des soins, statut professionnel, etc.) venant s’ajouter à vos indemnités journalières (IJ) versées par la Caisse primaire d’assurance maladie (après un délai de carence de 3 jours).

Si vous remplissez les conditions pour bénéficier de ce complément de salaire, ce dernier vous sera versé par votre employeur, après un délai de carence de 7 jours*, de manière à vous assurer 90 %* de votre salaire brut pour une première période de 30 à 90 jours, selon votre ancienneté dans l’entreprise. Si votre arrêt maladie venait à se prolonger, vous toucheriez 66,66 % de votre salaire brut, les 30 à 90 jours suivants.

Ces périodes d’indemnisation initiales de 30 jours sont augmentées de 10 jours tous les 5 ans d’ancienneté, sans pouvoir dépasser les 90 jours. Si votre arrêt maladie dépasse les 180 jours continus, vous ne percevrez plus que les indemnités journalières de la Sécurité sociale, à savoir 50 % de votre salaire journalier de base. Ce dernier est calculé sur la moyenne de vos 3 derniers mois de salaires bruts précédant votre arrêt de travail dans la limite de 1,8 fois le Smic mensuel. Sachez également, que la Sécurité sociale ne verse ces indemnités journalières que dans la limite de 360 jours tous les 3 ans (à l’exception des affections de longue durée qui comptent 3 années pleines).

 Alors, que faire lorsque l’on est en longue maladie juste avant son départ à la retraite ?

Demander sa retraite au terme de son arrêt maladie

Il est possible que la convention collective de votre entreprise vous permette de disposer de droits plus favorables que le dispositif légal de maintien de salaire de la CPAM tels que :

  • Le maintien à 100 % de votre salaire,
  • Une durée supérieure du maintien intégral de votre salaire,
  • Pas de condition de durée d’ancienneté minimale,
  • Pas de délai de carence, etc.

Dans ces cas-là, il n’est pas judicieux d’avancer sa date de départ à la retraite. En effet, étant en arrêt maladie, vous conservez votre salaire, plus élevé que votre future pension de retraite. De plus, pendant votre période d’arrêt maladie pour lesquelles vous avez perçu des indemnités journalières, vous continuez à cotiser et à valider des trimestres assimilés.

En effet, une période d’arrêt maladie de 60 jours indemnisée par l’assurance maladie donne droit à un trimestre supplémentaire, sans toutefois pouvoir dépasser 4 trimestres par année civile.

En revanche, si vous disposez d’ores et déjà de tous vos trimestres, vous ne pourrez pas prétendre à une surcote grâce vos trimestres maladie. Vous pourriez dans ce cas, envisager de partir plus tôt à la retraite.

* Sauf dispositions conventionnelles plus favorables dans votre entreprise.