Réforme des retraites : quelle décote sur la retraite pour un départ avant 64 ans ?

Mise à jour le 15/11/2023

Réforme des retraites : quelle décote sur la retraite pour un départ avant 64 ans ?

La décote retraite est une minoration définitive de votre pension qui s'applique sur votre retraite de base lorsque vous liquidez votre retraite sans avoir acquis le nombre de trimestres requis fixé pour votre génération et sans avoir atteint l'âge du taux plein automatique. Avec la réforme des retraites promulguée le 14 avril 2023, qui envisage un report progressif de l’âge légal de départ et une augmentation du nombre de trimestres requis pour le taux plein, vous vous demandez sûrement quels sont les contours de la décote. Dans cet article, on répond aux questions les plus posées. 

Comment calculer sa décote retraite ?

Si vous partez à la retraite avant vos 67 ans (âge d'annulation de la décote) et que vous n'avez pas validé le nombre de trimestres requis fixé pour votre génération, le taux servant au calcul de votre retraite de base est réduit de 1,25 % par trimestre manquant. Notez que si vous êtes affilié au régime général de la Sécurité sociale ou aux régimes alignés, le taux plein servant au calcul de votre retraite de base est fixé à 50 %. Les régimes de retraite alignés sont des régimes qui ont fait le choix d’adopter le régime général des salariés afin d’avoir la même formule de calcul des droits à la retraite. Ainsi, pour calculer la décote de votre retraite, il vous faudra soustraire 1,25 % à ce taux pour chacun de vos trimestres manquants. Pour y voir plus clair, vous pouvez vous reporter au tableau suivant* :

Trimestres manquants  Taux de la retraite 
49,375 % 
48,750 % 
48,125 % 
47,500 % 
46,875 % 
46,250 % 
45,625 % 
45,000 % 
44,375 % 
10  43,750 % 
11  43,125 % 
12  42,500 % 
13  41,875 % 
14  41,250 % 
15  40,625 % 
16  40,000 % 
17  39,375 % 
18  38,750 % 
19  38,125 % 
20 et plus  37,500 % 

Peut-on partir à la retraite avant l’âge légal, même avec une décote ?

Que vous ayez acquis le nombre de trimestres requis fixé pour votre génération ou non, vous devez attendre d'avoir atteint l'âge légal de départ pour liquider votre retraite, même avec une décote. Le seul motif qui peut vous permettre de partir avant l'âge légal de départ est celui d'être éligible au dispositif de retraite anticipée : carrière longue, handicap ou incapacité permanente, par exemple.  

Avec l’adoption de la réforme des retraites :

  • Si vous êtes né(e) entre le 1ᵉʳ septembre 1961 et le 31 décembre 1967, votre âge légal de départ à la retraite sera fixé en fonction de votre année de naissance. Il variera entre 62 ans et 3 mois (génération 1ᵉʳ septembre - 31 décembre 1961) et 63 ans et 9 mois (génération 1967) en augmentant de trois mois à chaque génération,
  • Si vous êtes né(e) à partir de 1968, votre âge de départ légal sera de 64 ans.

Dans ces situations, vous ne pourrez pas envisager de partir à la retraite avant votre âge de départ légal, même en acceptant une décote sur votre retraite de base. 

Lire aussi :

Qui est concerné par la réforme des retraites ? (âge légal de départ, taux plein, …)

Quelle décote s’applique pour un départ anticipé à la retraite ?

Lorsque vous partez à la retraite en anticipé (avant l’âge légal de départ) pour carrière longue, handicap ou inaptitude, votre pension de retraite ne subit pas de décote, même si vous n’avez pas validé le nombre de trimestres requis fixé pour votre génération.   

Comment ne pas avoir de décote sur la pension de retraite de base ?

Pour ne pas avoir de décote appliquée sur sa pension de retraite de base (soit partir à la retraite à taux plein) vous devez avoir acquis le nombre de trimestres requis fixé pour votre génération ou avoir atteint l'âge du taux plein, aussi appelé "âge d'annulation de la décote". Celui-ci est fixé à 67 ans et n’a pas changé, avec la nouvelle réforme des retraites 2023. 

Comment être exonéré de la décote temporaire de 10% sur la retraite complémentaire Agirc-Arrco ?

Il existe jusqu'au 1ᵉʳ décembre 2023 un système de décote temporaire sur la retraite complémentaire des futurs retraités affiliés à l'AGIRC-ARRCO. En effet, depuis le 5 octobre, un accord entre les organisations syndicales et patronales, gestionnaires de l'Agirc Arrco, vient mettre fin à ce système bonus malus de l'Agirc Arrco. Cette décote (une minoration de 10 % sur le montant de la retraite complémentaire) s'appliquait à votre pension pendant 3 ans (et s’arrêtait dans tous les cas à 67 ans) si vous ne travailliez pas une année supplémentaire par rapport à la date d'acquisition de votre taux plein. Inversement, votre pension de retraite complémentaire pouvait bénéficier d'une surcote durant un an (de 10 %, 20 % ou 30 %) selon si vous travailliez 2, 3 ans ou 4 ans de plus par rapport à la date d'acquisition de votre taux plein. 

Bonne nouvelle, à partir du 1ᵉʳ avril 2023, plus aucun retraité ne subira de décote de 10 % sur sa pension de retraite complémentaire Agirc Arrco.

Lire aussi :

La fin du bonus malus Agirc Arrco : quelles conséquences sur votre pension de retraite ?