Retraite : Ma nouvelle vie commence ici
retraite par quoi commencer

Actualité

 

Pourquoi la revalorisation des pensions de retraite complémentaire Agirc-Arrco 2021 a été figée pendant une année ?

Publié le 02/03/2021

Alors que les pensions de retraite complémentaires sont revalorisées le 1er novembre de chaque année, cette fois, au 1er novembre 2020, la retraite complémentaire n’a pas été augmentée pour l’année 2021, laissant la valeur du point identique à celle de novembre 2019, à savoir 1,2714 euros. 

retraite complémentaire revalorisation figée en 2021


Un gel des retraites complémentaires Agirc-Arrco en 2021 lié à la crise sanitaire de 2020

Lors de l’Accord National Interprofessionnel sur la retraite complémentaire Agirc-Arrco du 10 mai 2019 (ANI 2019), entre les partenaires sociaux du conseil d’administration de l’Agirc-Arrco et le patronat, plusieurs règles avaient été fixées dans le but de préserver le pouvoir d’achat des retraités pendant la période 2019-2022 inclus, tout en maintenant l’équilibre financier du régime de retraite complémentaire. Dans cet accord, il avait été décidé d’une part, que la valeur de service du point de retraite évolue au moins comme les prix de la consommation (hors tabac) en moyenne annuelle, sauf si l’évolution des prix à la consommation s’avère supérieure à celle des salaires. En ce cas, la valeur de service du point évolue comme le salaire moyen des salariés cotisant à ce régime. D’autre part, les pensions de retraite complémentaire ne peuvent pas diminuer en valeur absolue, même si les salaires n’évoluent pas. Cet accord permet d’augmenter peu à peu, chaque année, les retraites complémentaires.

Cependant, la crise sanitaire liée à la Covid-19 a entrainé une baisse des salaires moyens des salariés cotisant à l’Agirc-Arrco. Avec le chômage partiel, l’évolution des salaires en France était négative en 2020 et l’inflation a augmenté plus rapidement que les salaires. Comme les pensions de retraite ne peuvent pas être revalorisées à la baisse, les partenaires sociaux du conseil d’administration de l’Agirc-Arrco se sont conformés à l’ANI du 10 mai 2019 et ont décidé de maintenir la valeur de service du point en vigueur depuis le 1er novembre 2019.

Lire aussi : Revalorisation de la retraite de base : une augmentation de 0,4 % en 2021

Un équilibre financier du régime Agirc-Arrco à horizon 2033 fragilisé

Bien qu’en 2019 le régime Agirc-Arrco avait réussi à améliorer ses finances lui permettant de revenir à l’équilibre, la crise sanitaire a causé une forte dégradation de ses comptes en 2020. Selon les nouvelles projections économiques de son conseil d’administration dans le cadre des perspectives financières du régime à horizon 2033, l’Agirc-Arrco ne disposerait plus de toutes les conditions pour garantir une réserve de 6 mois minimum jusqu'à cette date.

Tous ces éléments ont donc conduit les partenaires sociaux de l’Agirc-Arrco, à geler les pensions de retraite complémentaire de leurs 13 millions de retraités* afin d’assurer une juste répartition entre leur niveau de pouvoir d’achat et l’effort demandé aux 23 millions de salariés* qui cotisent à l’Agirc-Arrco pour constituer leurs droits futurs, ainsi qu’aux 1,6 million d’entreprises*.

Une valeur d’achat du point Agirc-Arrco encore inconnue

Habituellement, la valeur d’achat du point Agirc-Arrco est fixée en même temps que sa valeur de service et prend effet le 1er janvier de l’année suivante. Cette valeur d’achat du point permet de déterminer pour chaque salarié le nombre de points acquis durant l’année en fonction des cotisations qu’il a versées.

Au vu des incertitudes qui planent sur le taux d’évolution du salaire moyen, les partenaires sociaux ont décidé un report sur la fixation de la valeur d'achat du point pour 2021.

Lire aussi : Quel est le calcul pour connaître le montant de sa retraite complémentaire ?

*Sources : Communiqué de presse Agirc-Arrco du 8 octobre 2020