Retraite : Ma nouvelle vie commence ici
Prendre soin de sa santé et de ses proches à la retraite
Préparer sa retraite c'est aussi profiter de ses proches, penser à leur avenir et penser à sa santé.
 

Comment assurer la gestion de son patrimoine une fois à la retraite ?

Préparer sa retraite en évaluant vos besoins pour le futur et en choisissant les solutions financières les plus adaptées est une démarche éclairée. Mais une fois cette retraite arrivée, il est aussi important de gérer vos finances et de mettre de l’ordre dans ce patrimoine acquis au cours de votre vie. Car si vos revenus viennent à baisser, les dépenses elles, ne diminuent malheureusement pas toujours. C’est donc le moment d’assurer la gestion de votre patrimoine tout en profitant de votre nouvelle vie.

transmission-patrimoine


Gestion de son patrimoine financier à la retraite : que faire de ses placements ?

Afin de garantir la meilleure gestion de votre patrimoine à l’heure de la retraite, il est intéressant de songer à la réorganisation de ce dernier. Devez-vous cesser toute prise de risque à partir de la retraite (investissement en actions, obligations, etc.) ? Pas nécessairement, votre horizon de placement ne s'arrête pas à 65 ans. Effectivement, il est plutôt conseillé de sécuriser votre épargne à l'approche de la retraite, mais si vous étiez déjà enclin à cette prise de risque pendant votre vie active, vous pourriez conserver une petite part de votre patrimoine sur des placements plus volatils et plus rémunérateurs. Aussi, cela dépendra notamment du montant de votre pension de retraite ; plus il sera élevé, plus vous pourrez vous permettre d'allouer une partie de votre épargne à des investissements plus risqués. En revanche, si vous n'avez pas beaucoup épargné, il serait plus sage de vous tourner vers des solutions d’épargne plus sécurisées et disponibles à tout moment.

Pour évaluer votre budget retraite, il est opportun de réaliser un bilan patrimonial.

Gérer son patrimoine immobilier à la retraite

Si vous êtes propriétaire de votre résidence principale, plusieurs options s’offrent également à vous pour exploiter votre patrimoine immobilier et ainsi sécuriser votre capital. Vous pouvez mettre en location votre parking, un espace de stockage, ou encore une pièce de votre logement… L’occasion, pourquoi pas, de vous essayer à la colocation intergénérationnelle. Vous pourriez même, effectuer la donation de la nue-propriété de votre bien à un enfant en continuant d’en être l’usufruitier. Vous auriez alors la possibilité de l’habiter ou le louer tout en bénéficiant de vrais avantages fiscaux.

Vous pouvez également vendre votre logement en viager, et vous constituer des revenus supplémentaires tout au long de votre retraite, tout en continuant à occuper votre logement.

Si vous avez un bien en location, faites le point sur le nombre d’années qu’il vous reste éventuellement à rembourser sur l’emprunt que vous avez contracté, ainsi que les charges et les revenus qu’il génère. Vous pourrez alors savoir concrètement combien vous gagnerez grâce à cet investissement immobilier locatif à l’avenir ou s’il est plus judicieux de le revendre car il engendre trop de frais par rapport aux gains qu’il vous apporte (impôts fonciers, etc.).

Se protéger contre la dépendance

Si vous en avez la possibilité, épargner reste un moyen très efficace pour vous protéger, vous et votre famille, en cas de problème. En effet, arrivé à un certain âge, une perte d’autonomie peut se manifester et avoir des conséquences personnelles et financières. Anticiper ce moment, c’est prévoir les ressources nécessaires pour les éventuels frais d’aménagement de votre logement, de soins à domicile ou de vie dans les établissements spécialisés. La dépendance représente en effet un coût certain qu’il faut prévoir afin de préserver votre qualité de vie, sans pour autant peser sur les finances de vos proches. Vous pouvez vous constituer un capital pour la retraite grâce à l’assurance vie, le PER ou autres contrats d’épargne, et souscrire en plus à la garantie dépendance proposée par certains d’entre eux. Mais vous pouvez également souscrire à une assurance dépendance dédiée à cet aléa de la vie.

Maîtriser son budget retraite

Il est important de bien calculer et contrôler ses finances pour savoir ce qu'il est possible de faire ou non une fois à la retraite. Cela évite de se lancer dans des projets démesurés qui pourraient mettre en danger votre patrimoine : voyages, travaux, achat immobilier, cadeaux aux enfants et petits-enfants… Anticipez donc vos évolutions budgétaires afin de protéger votre patrimoine tout au long de la retraite. Prenez en compte par exemple, le fait que vos dépenses courantes seront moins importantes, que vos emprunts déjà souscrits auront tendance à diminuer avec les années, mais que vos dépenses liées à la santé (optique, dentaire, audition, etc.) deviendront elles, peut-être l’une de vos charges principales.

De même, anticipez durant votre vie active les loisirs auxquels vous aurez pleinement le temps de vous consacrer. Gérer votre budget à la retraite permettra de mieux équilibrer vos dépenses le moment venu.

Transmettre une part de son patrimoine à ses proches de son vivant

Au moment de la retraite ou plus tard, certains envisagent d'effectuer une donation à leurs enfants ou petits-enfants. C'est en effet une démarche appréciée car si vous en avez largement les moyens cela permet de leur donner un coup de pouce pour leur avenir. Néanmoins, comme évoqué précédemment, veillez à contrôler votre budget et votre épargne retraite afin de ne pas donner ce que vous pourriez avoir besoin à l'avenir (perte du conjoint et de ses revenus, frais de santé, aide-ménagère, etc.). Tout cela pris en compte, une donation à ses proches est totalement possible.