Retraite : Ma nouvelle vie commence ici
Fonctionnement du système des retraites
Le système retraite français est complexe : système par répartition, différents régimes, les trimestres, etc.
 

Le petit cours vidéo : comment bien préparer la veille de son départ à la retraite ?

Publié le 18/01/2021

Pour partir sereinement à la retraite, il est important d’anticiper sa préparation administrative au maximum. Arrivé à la veille de votre départ à la retraite, il reste deux étapes cruciales à ne pas manquer pour partir l'esprit libre. Que vous y soyez dans 2 ans ou dans 6 mois, ce petit cours est fait pour vous. Quelles sont les démarches à ne pas manquer pour être prêt le jour J ?

Petit cours vidéo spécial retraite : La veille du départ


Quand préparer son départ à la retraite ?

Évidemment, tout au long de votre carrière professionnelle vous devrez conserver tous les documents importants pour faire valoir vos droits à la retraite, faire le point régulièrement sur ces droits justement, sur la possibilité éventuelle de bénéficier d'un dispositif de retraite anticipée et sur votre épargne retraite pour bien vous préparer financièrement. Mais à quelques années de la retraite, vous devez sérieusement vous pencher sur la question, surtout si vous n'avez pas eu une carrière linéaire : plusieurs employeurs, plusieurs statuts donc différents régimes de retraite, chômage, temps partiel, maladie, maternité, etc. 

Il vous reste 2 ans avant le jour J : quels documents pour préparer son départ ?

Pendant ces 2 années avant votre départ à la retraite, il est important de prendre le temps de réunir tous les documents nécessaires pour reconstituer votre carrière et faire valoir vos droits la retraite (fiches de paie, contrats de travail, allocations chômage, pensions d’invalidité, indemnités maladie, etc.). Mais il vous faudra également récupérer :

  • Le relevé de carrière, qui récapitule vos droits acquis dans un seul régime de retraite que vous avez perçus tout au long de votre vie professionnelle. Vous aurez donc un relevé de carrière pour chaque régime auquel vous aurez cotisé,
  • Le relevé de situation individuelle, RIS, qui listera la totalité de vos droits acquis dans tous les régimes de retraite. Vous y retrouverez le nombre de trimestres cotisés, assimilés et le nombre de points de retraite complémentaire.
  • L’estimation indicative globale, EIG, envoyée l'année de vos 55 ans par votre caisse de retraite, qui vous permettra d’avoir une estimation du montant de votre pension de retraite à différents âges : à l’âge légal minimal de la retraite (entre 60 et 62 ans selon les régimes) et à l’âge de votre départ à taux plein, sans condition de durée de cotisation (entre 65 et 67 ans selon les régimes). Vous pourrez également voir la date indicative de votre départ à la retraite à taux plein.

Vous devrez bien vérifier que chaque document ne présente aucune erreur. Une partie de vos droits à la retraite peut ne pas avoir été correctement enregistrée : votre nombre de trimestres (assimilés, cotisés, de majoration…), la présence de toutes vos années de travail ou le nombre de vos points de retraite complémentaire.

Si vous remarquez une erreur sur votre RIS ou un autre document, vous devrez faire les démarches pour la rectifier car dans certains cas, ces oublis peuvent vous faire perdre plusieurs centaines d'euros sur votre pension de retraite donc impacter financièrement votre vie à la retraite. Alors soyez attentifs !

Lire aussi : Mon mémo retraite

Il vous reste 4 à 6 mois avant le départ à la retraite : quelles sont les dernières démarches à ne pas manquer ?

S’il vous reste entre 4 et 6 mois avant votre départ à la retraite, le jour J approche à grands pas. Vous devez penser concrètement aux démarches à réaliser pour votre départ.

Comment choisir sa complémentaire santé senior ?

Assurez-vous que vous avez prévu une complémentaire santé et prévoyance (dépendance, décès, obsèques, invalidité…) adaptée à vos nouveaux besoins. En effet, lorsque vous partirez à la retraite, votre entreprise ne couvrira plus vos frais de santé. Cependant, vous pouvez demander la portabilité de votre complémentaire santé afin de garder celle-ci à la retraite et bénéficier des mêmes garanties ou des garanties adaptées aux seniors, notamment pour l’optique par exemple, mais cette fois, à vos frais.

Si vous optez pour la portabilité de la complémentaire santé, vous devrez anticiper certains points :

  • Le coût de cette complémentaire santé : environ 50 % est remboursée par votre employeur lorsque vous travaillez. À la retraite, votre employeur ne prendra plus en charge ce pourcentage et le montant peut même être augmenté au moment du transfert. Vous devrez alors vérifier que cette complémentaire santé rentre dans votre budget retraite.
  • Si vous avez encore des enfants à charge, ou que votre conjoint est couvert par votre mutuelle, elle pourra ne pas les couvrir. Il faudra alors trouver une solution pour qu’ils puissent être bien protégés.
  • Vérifier que cette mutuelle santé vous correspondra bien au moment de la retraite : couverture, rapport qualité / prix, délai de carence…

Comment informer son employeur de son départ volontaire à la retraite ?

Avant le départ à la retraite, il est important de prévenir votre employeur. Le meilleur moyen c’est de rédiger une lettre de départ volontaire à la retraite qui informera votre employeur que vous prévoyez de partir à la retraite à telle date. Renseignez-vous sur la durée de votre préavis (1 à 2 mois selon votre ancienneté et la convention collective de votre entreprise) afin de le respecter. Il est conseillé de l’envoyer par courrier avec avis de réception ou de la remettre en mains propres.

Comment demander la liquidation de sa pension de retraite ?

Concernant votre pension de retraite, elle n’est pas versée automatiquement. Vous devrez en faire la demande. Désormais, plus besoin de passer par toutes vos caisses de retraite, vous pouvez faire votre demande de retraite en ligne depuis votre espace personnel sur le site de l'assurance retraite. Une seule demande pour tous vos régimes ! Ainsi, pour assurer une parfaite continuité entre votre revenu professionnel et votre future pension de retraite, vous devez faire votre demande en ligne au régime général environ 6 mois à l'avance et le système transmettra votre dossier à toutes vos caisses de retraite, de base et complémentaires. Cela laisse ensuite le temps au conseiller retraite en charge de votre dossier de traiter votre demande et régler avec vous d’éventuelles démarches administratives complémentaires.

Le formulaire en ligne est prérempli de vos données personnelles. Il ne vous reste plus qu’à y mentionner votre date de départ à la retraite, votre date de cessation d’activité et votre situation. En cas de doute ou d’oubli concernant vos données, vous avez la possibilité d’enregistrer les actions que vous avez déjà réalisées et suspendre la demande pour y revenir plus tard. Pour finaliser votre demande, vous aurez une case à cocher pour valider l’exactitude des informations fournies. Votre demande sera officiellement faite, il n'y a plus qu'à patienter !

Gardez bien en tête que plus vous vous y prenez tôt, plus votre départ à la retraite sera synonyme de sérénité !