Retraite : Ma nouvelle vie commence ici
Dossier spécial réforme des retraites
La réforme des retraites, c’est un nouveau système universel dans lequel tous les travailleurs auraient les mêmes droits. Voyons dans ce dossier les détails des dispositifs prévus.
 

Réforme des retraites : qu'en sait-on ?

Publié le 02/03/2020

La réforme des retraites, c’est un nouveau système universel dans lequel tous les travailleurs auraient les mêmes droits. Pour ce faire, le gouvernement envisage de mettre en place de gros changements tels que l’arrivée du point, remplaçant les trimestres, l’âge d’équilibre et bien d’autres encore. Le calcul de la retraite dépend de plusieurs facteurs (durée de cotisation, pénibilité, handicap, statut, carrière, …) : il est donc important d’étudier ces sujets un par un pour comprendre comment ils vont évoluer dans le futur régime des retraites.


La réforme des retraites 2020 : se tenir informé grâce au calendrier

La réforme des retraites est un long projet qui a commencé en 2019. Le projet de loi devrait être voté avant la fin de l’année 2020. Dès 2022, tous les nouveaux cotisants seront affiliés au nouveau système des retraites. La génération 1975 entrerait dans le système universel en 2025 et verrait sa pension de retraite calculée sur les règles de l’ancien système de retraite puis verrait ses droits acquis garantis et convertis en points. 

A lire aussi : Réforme des retraites : le calendrier de 2020 à 2025 

Réforme des retraites : le système par points

Le point, c’est ce qui remplacera les trimestres. Si avant on calculait la retraite avec le nombre de trimestres validés, dans le nouveau système, on comptera le nombre de points. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur le point, cette nouveauté de la réforme des retraites. 

A lire aussi : Réforme des retraites : qu’est ce que le système par points ? 

La réforme des retraites 2020 : âge légal de départ, d’équilibre et de taux plein

Âge légal de départ, âge d’équilibre, âge de taux plein, il est facile de les confondre lorsque l’on s’intéresse à sa retraite. Ces âges présentent des caractéristiques différentes et interviennent à des moments différents dans une carrière. Avec le système universel, l’âge légal de départ à la retraite ne devrait pas changer. La notion d’âge d’équilibre devrait permettre de fixer un âge de départ à la retraite à taux plein identique à tout le monde en fonction de l’année de naissance.

A lire aussi : Âge légal de départ, âge d’équilibre et de taux plein : de quoi s’agit-il ? 

La réforme des retraites 2020 : la prise en compte de la pénibilité

Certains métiers sont considérés comme pénibles, c’est-à-dire que certains actifs sont confrontés à des risques plus ou moins importants. Pour les métiers reconnus comme pénibles, ces travailleurs peuvent partir plus tôt à la retraite. Afin de minimiser les différences entre le privé et le public, les deux secteurs devraient avoir les mêmes droits, tel que l’ouverture d’un compte pénibilité pour tous et la même façon de calculer la retraite, avec la mise en place de points de compensation. 

A lire aussi : Réforme des retraites : la prise en compte de la pénibilité 

Réforme des retraites : les droits familiaux

Dans la continuité de cette recherche d’égalité de droits à la retraite, les droits familiaux se voient quelque peu modifiés. En effet, dans la nouvelle réforme, avoir un enfant donnerai droit à une majoration de la pension de retraite de 5 % et ce pour chaque enfant. Dans le cadre de l’égalité hommes-femmes, 2,5 % serait obligatoirement octroyé à la mère. Les 2 ,5 % restants pourraient être partageables entre les deux parents, au titre de l’éducation, mais attribués par défaut à la mère si aucune décision n’est prise.  

A lire aussi : Réforme des retraites : les droits familiaux 

L’égalité entre les hommes et les femmes est un sujet bien connu de tous. Aujourd’hui, on constate que la pension de retraite des femmes est inférieure à celle des hommes. Alors, afin de réduire ces inégalités, le système universel prévoirait d’augmenter le minimum de retraite et la majoration pour grossesse et adoption. Aussi, certaines femmes ne seraient plus contraintes de travailler jusqu'à 67 ans, âge de taux plein si la durée de cotisation requise n’est pas atteinte à l'âge légal de départ.

A lire aussi : Les inégalités hommes femmes dans le système universel

Le minimum retraite dans le futur système universel

Dans le nouveau système universel, le gouvernement proposerait un minimum de retraite à 1000 euros pour une carrière complète. Ce minimum retraite bénéficierait donc aux les personnes qui ont eu de faibles salaires tout au long de leur carrière (agriculteurs…). 

A lire aussi : Réforme des retraites : le minimum de retraite  

Réforme des retraites : le cumul emploi retraite

Le cumul emploi-retraite, c’est continuer de travailler (à temps partiel) à la retraite. Certains retraités décident d’exercer une activité professionnelle à la retraite car leur pension ne suffit pas ou alors car ils désirent continuer à travailler à la retraite. Dans le nouveau système de retraite, le dispositif de cumul emploi-retraite devrait être favorisé et comptabilisé dans les droits à la retraite, ce qui permettrait aux retraités d’augmenter leur pension de retraite une fois l’activité terminée. 

A lire aussi : Réforme des retraites : le cumul emploi retraite  

Réforme des retraites : la pension de réversion

La pension de réversion permet aux veufs ou veuves de disposer de la pension de retraite de leur conjoint défunt. Il existe aujourd’hui de nombreux dispositifs de pension de réversion avec des conditions et des règles de calcul différentes. Dans le futur système, il n’y en aurait plus qu’un : cela permettrait à tout le monde d’avoir les mêmes droits et de faciliter les démarches.

A lire aussi : Réforme des retraites : la pension de réversion