Retraite : Ma nouvelle vie commence ici
retraite par quoi commencer

Actualité

Questions sur la retraite : Retour sur les réponses de Jean-Paul Delevoye du 4 au 25 octobre

Dans le cadre de la consultation citoyenne sur la retraite, Jean-Paul Delevoye répond chaque semaine aux 5 questions les plus posées par les Français. Les citoyens peuvent, via une plateforme numérique, poser des questions ou voter pour une question dans l’attente d’une réponse du Haut-Commissaire aux retraites. On revient sur les 3 premières sessions, du 4 au 25 octobre 2019. 

Questions sur la retraite : Simulateur et égalité entre le public et le privé

Jean-Paul Delevoye annonce l’arrivée d’un simulateur pour calculer sa retraite dans le courant de l’année 2020 afin de mieux présenter les différences avant /après la réforme des retraites. Un module « Suis-je concerné ? » permettra aux français de savoir s’ils sont concernés par la réforme en renseignant leurs âges et leurs métiers. Le simulateur devrait calculer le montant d’une retraite dans le futur système de retraite français en reprenant les données de chacun.

Le Haut-Commissaire aux retraites insiste sur l’universalité du futur régime des retraites : tous les français seront soumis aux mêmes règles qu’ils travaillent dans le privé ou dans le public, qu’ils soient indépendants, fonctionnaires, agriculteurs ou encore parlementaires. Le nouveau système de retraites prendra notamment en compte la totalité de la rémunération versée, notamment aux fonctionnaires (le régime actuel ne prend pas en compte les primes).

Avec cette idée d’égalité, le nouveau système devra mettre fin au régime des parlementaires (députés et sénateurs) et à celui du Conseil économique social et environnemental (CESE). Les mêmes règles s’appliqueront à tous les français. Enfin, Jean-Paul Delevoye rappelle que le système universel ne supprimera pas les départs anticipés à la retraite sans décote à 60 ans pour carrière longue et prendra également en compte la pénibilité du travail. 

Questions sur la retraite : Décote, retraite des enseignants et entrée en vigueur de la réforme

Lors de cette deuxième session de réponses, Jean-Paul Delevoye revient sur la durée des études et ses conséquences sur la retraite dans un système à points. Dans le système universel, l’âge auquel s’annule la décote retraite sera fixé selon l’année de naissance. Il ne sera pas question de tenir compte des années d’études pour la retraite si elles ne sont pas rémunérées. En revanche, le stage et années d’alternance sont examinées afin d’offrir la possibilité d’acquérir des points de retraite.

Concernant la retraite des enseignants : le futur système prendra en compte l’intégralité de la rémunération sur toute la carrière (avec les primes) pour garantir l’égalité entre les salariés et les fonctionnaires. Cependant, la retraite des enseignants est encore un sujet qui nécessite des concertations afin de mieux mettre en lumière les inégalités entre public et privé.

Le Haut-Commissaire évoque l’entrée en vigueur de la réforme ; à savoir au plus tôt 2025, et les générations auxquelles elle s’appliquera, à savoir les personnes nées à partir du 1er janvier 1963. La période de transition devrait durer au moins 15 ans et les droits acquis avant 2025 seront totalement conservés.