Retraite : Ma nouvelle vie commence ici
retraite par quoi commencer

Actualité

Réforme des retraites : Edouard Philippe s'exprime sur la durée de cotisation

Le Premier ministre, Edouard Philippe, s’est exprimé sur France Inter le jeudi 21 novembre 2019 sur la réforme des retraites et sur la durée de cotisation des Français. Pour lui, elle est compliquée mais nécessaire. En effet, si elle peut être source de conflits, elle sera plus adaptée aux changements démographiques observés en France. Il attend notamment le rapport du Conseil d’Orientation des Retraites (COR) sur la projection du déficit du système des retraites actuel pour faire ses choix.

La question de l’âge pivot

Edouard Philippe a indiqué que l’âge pivot serait une solution pour équilibrer le système des retraites. En effet, si nous souhaitons un régime juste, stable et solide dans lequel les cotisations de tous, produisent les mêmes effets pour tous et payent les pensions de tous les retraités, il doit être plus simple qu'avec les 42 régimes spéciaux actuels. Le Premier ministre déclare que baisser les pensions ou augmenter les cotisations des actifs d’aujourd’hui représentent des solutions inacceptables qui ne doivent pas être envisagées. Cela entraînerait une baisse du pouvoir d’achat et de la compétitivité, incompatible avec ce que le gouvernement souhaite faire. 

Entre en jeu l’âge pivot : il s’agit de l’âge auquel les retraités pourront toucher leur pension de retraite à un taux plein (64 ans). L’âge légal de départ à la retraite serait maintenu à 62 ans mais donnerait lieu à une minoration de la pension par année d’écart avec l’âge pivot. Au contraire, ceux qui désirent partir à la retraite après 64 ans disposeraient d’une majoration par année supplémentaire. Le Premier ministre insiste sur le fait qu’il faut dire aux Français qu’ils vont devoir, progressivement, travailler plus longtemps.

Des consultations avec les partenaires sociaux

Edouard Philippe compte discuter clairement du déficit du système des retraites avec les partenaires sociaux, après avoir reçu le rapport du Conseil d’Orientation des Retraites (COR). Le Premier ministre souhaite échanger avec eux pour déterminer la meilleure solution. Ces partenaires sociaux pourront indiquer leurs préférences : soit avec une solution touchant la durée de cotisation, soit par une mesure d’âge : l’âge légal ou l’âge pivot (appelé aussi âge d’équilibre). Il indique, par ailleurs, vouloir conserver le système spécifique des carrières longues si l’âge ou la durée de cotisation sont modifiés. Des solutions diverses sont envisageables et seront toutes étudiées afin de déterminer la plus efficace. 

Ainsi, dans le futur système universel qui fonctionnerait par répartition et par points, le gouvernement souhaite que chaque actif sache à tout moment, combien de points il a accumulé et quelles sont ses perspectives en matière de retraite.