Retraite : Ma nouvelle vie commence ici
Fonctionnement du système des retraites
Le système retraite français est complexe : système par répartition, différents régimes, les trimestres, etc.
 

Quel est le calcul pour connaître le montant de sa retraite complémentaire ?

Publié le 09/03/2021

Au moment de votre départ à la retraite, si vous êtes affilié à un régime de retraite complémentaire (Agirc-Arrco, Ircantec, MSA, SSI, etc.) vous percevrez une pension de retraite complémentaire à votre pension de retraite de base. Le calcul de la retraite complémentaire varie selon le régime auquel vous êtes affilié. Chaque régime est propre à chaque statut professionnel. Comment calculer le montant de votre retraite complémentaire ?

exemple calcul retraite complémentaire


Retraite complémentaire : un calcul différent selon les régimes

Selon votre catégorie socio-professionnelle, vous serez affilié à une caisse de retraite complémentaire particulière. On distingue ainsi les principaux régimes suivants :

  • L’Agirc-Arrco : la caisse de retraite complémentaire des salariés du privé, des salariés agricoles cadres et non-cadres, des membres du culte et des agents de la fonction public non titulaires de droit privé,
  • La MSA dédiée aux travailleurs agricoles non-salariés,
  • La SSI, sécurité sociale des Indépendants pour les commerçants, artisans et travailleurs indépendants,
  • IRCANTEC : La retraite complémentaire des fonctionnaires pour les régimes spéciaux et les agents non titulaires de droit public de la fonction publique.
  • IRCEC : le régime complémentaire dédié aux artistes et auteurs d’œuvres originales,
  • RAFP : le régime de retraite complémentaire des fonctionnaires de l’État, territoriaux et hospitaliers, ainsi que des magistrats et militaires,
  • CRPN : le régime complémentaire des personnels naviguant de l’aéronautique civile,
  • La CNAVPL, caisse nationale d'assurance vieillesse des professions libérales divisée en 10 sections professionnelles de retraite complémentaire.

Chaque régime fonctionne de la même façon : des points de retraite complémentaire vous sont attribués en fonction de votre durée de cotisation. La valeur des points et les calculs de la pension de retraite sont différents selon chaque régime de retraite complémentaire.

Le système de points de la retraite complémentaire et ses cotisations

Le système de points est propre à la retraite complémentaire. Chaque mois, des cotisations sont prélevées sur votre salaire (40% de charges salariales et 60% de charges patronales). Au moment du départ à la retraite, ces cotisations sont converties en points retraite. Pour cela, le montant des cotisations est divisé par le prix de service du point qui évolue chaque année. À noter que la réforme des retraites prévoit également d’appliquer le système par points à la retraite de base.

Exemple du système de point du régime Agirc-Arrco : tranches 1 et 2

Prenons en exemple le système de point du régime de retraite complémentaire Agirc-Arrco. Ce régime prévoit 2 tranches de cotisations. Ces tranches sont fixées en fonction de vos revenus professionnels bruts et du plafond de la Sécurité sociale.

En 2021, ce plafond est fixé à 3 428 euros de revenus mensuels bruts (Plafond de la Sécurité sociale) pour la tranche 1. Si vos revenus mensuels bruts ne dépassent pas cette somme en 2021, le taux de cotisation est alors fixé à 7,87%.

Si vos revenus mensuels bruts sont compris entre 3 428 euros et 27 424 euros, vous faites partie de la tranche 2. Le taux de cotisation est alors fixé à 21,59%.

Il faut également noter que les cotisations Agirc-Arrco comprennent un taux d’appel de 127%. De ce fait, une partie de vos cotisations ne génère pas de points. Ce taux d’appel à cotisation s’apparente à des frais supplémentaires destinés au maintien de l’équilibre des régimes complémentaires. C’est une composante du prix de la cotisation prélevée par l’employeur sur le salaire (part patronale). L’autre composante se nomme le taux contractuel de cotisation et c’est lui qui permet d'acquérir des points de retraite (part salariale).

Par conséquent, si :

  • Vous faites partie de la tranche 1 en 2021 : votre taux de cotisation était de 7,87 % et votre taux d’acquisition de points de 6,2%
  • Vous faites partie de la tranche 2 en 2021 : votre taux de cotisation était de 21,59 % et votre taux d’acquisition de points de 17%.

Par ailleurs, depuis le 1er janvier 2019, dans le régime Agirc-Arrco, si vous liquidez votre retraite de base à taux plein avant vos 67 ans, votre pension de retraite complémentaire sera réduite de 10 % durant les 3 premières années de votre retraite, sauf si votre départ est prévu à moins de 3 ans de vos 67 ans. Par contre, si vous liquidez vos droits à la retraite complémentaire 1 an après avoir acquis le taux plein de votre retraite de base, vous n'aurez aucune décote. Vous pourriez même bénéficier d'une majoration aussi appelé "bonus", si vous décidez de prendre votre retraite complémentaire au moins deux ans après la date à laquelle vous avez rempli les conditions de la retraite de base à taux plein. Le montant de votre retraite complémentaire serait alors majoré pendant un an de + 10%. Il serait de + 20% si vous reportez votre départ de 3 ans et de + 30% si vous le reportez de 4 ans ou plus.

Départ à la retraite : comment connaître le montant de sa retraite complémentaire à points ?

Vos points sont convertis en euros le jour de la liquidation de vos droits à la retraite. Le calcul du montant de votre pension de retraite complémentaire prend en compte la valeur du point du régime auprès duquel vous êtes affilié. Ainsi, pour avoir une estimation du montant de votre pension de retraite complémentaire brute annuelle, il suffit d’appliquer la formule suivante :

Nombre de points acquis X valeur du point

Par exemple, pour un salarié du privé, la valeur du point Agirc-Arrco est de 1,2714 € au 1er janvier 2021. Elle n'a pas augmenté en raison de la crise sanitaire de la Covid-19.