Retraite : Ma nouvelle vie commence ici
Épargner pour financer sa retraite
En fonction de vos projets et de vos envies lors de votre retraite, il faut penser bien en amont à financer votre retraite.
 

Comment préparer sa retraite entre 50 et 55 ans ?

Publié le 03/09/2020

À 50 ou 55 ans, la retraite se rapproche à grands pas. Pour réussir cette dernière ligne droite, nous vous apportons des conseils pour préparer votre retraite ainsi que des précisions concernant les produits d’épargne retraite et d’investissement. Il existe également des placements adaptés pour anticiper une éventuelle perte d’autonomie.

preparer sa retraite à 50 ans


Préparer sa retraite à 50 ou 55 ans, est-ce encore possible ?

Préparer sa retraite le plus tôt possible est la meilleure solution pour s’assurer de vivre sa nouvelle vie paisiblement. À 50 ans ou 55 ans, il paraît judicieux de s’intéresser aux solutions d’épargne pour finaliser la préparation de sa retraite mais aussi celles visant à anticiper sa dépendance.

Pour rappel, dans la plupart des cas, le montant de votre retraite de base à taux plein représentera 50 % de la moyenne de vos 25 meilleurs revenus annuels. Si vous souhaitez en savoir plus, nous vous invitons à utiliser notre simulateur retraite en ligne. Il vous permettra d’estimer et de calculer votre retraite sans attendre votre estimation indicative globale.

Comment investir et épargner pour finaliser la préparation de sa retraite entre 50 et 55 ans ?

Aux alentours de 50-55 ans, nous sommes souvent dans une période de fin de remboursement d’un prêt immobilier. Beaucoup d’entre nous s’intéressent alors aux différentes solutions qui permettent de faire fructifier son patrimoine notamment pour vivre sa retraite le plus sereinement possible. Pour ce faire, sachez que des solutions ont été mises en place pour permettre de préparer sa retraite à 50 ou 55 ans. Pour vous orienter vers l’investissement ou le produit d’épargne retraite le plus adapté, voici quelques indications les concernant.

L’assurance vie : un placement sur le moyen et long terme

L’assurance vie est l’un des placements les mieux adaptés pour finaliser la préparation de sa retraite à 50 ou 55 ans. Un placement qui se démarque par ses avantages fiscaux et ses multiples possibilités de sortie : en rente ou en capital.

L’assurance vie permet en effet de bénéficier :

  • D’une large flexibilité concernant ses versements ;
  • D’une transmission de patrimoine fiscalement avantageuse ;
  • D’une protection financière de sa famille et de ses proches ;
  • D’une disponibilité des fonds quel que soit le moment. Vous avez en effet la possibilité de retirer l’intégralité des fonds constitués ou de les convertir en rente viagère. Un moyen efficace de s’assurer des revenus supplémentaires le jour du départ à la retraite.

À noter également que les avantages fiscaux sont plus intéressants si vous détenez votre contrat assurance-vie au-delà de 8 ans.

Lire aussi : L'assurance vie : comment ça marche ?

Souscrire un plan d’épargne retraite à 50 ou 55 ans

Les dispositifs d’épargne retraite sont un moyen efficace pour s’assurer des revenus complémentaires le jour du départ à la retraite. À 50 ou 55 ans, il est encore tout à fait possible de faire appel à cette solution. Les dispositifs d’épargne retraite ont été réformés en octobre 2019 par le biais de la Loi PACTE. Ces dispositifs ont été simplifiés afin de faciliter leur souscription via le Plan d’Epargne Retraite (PER) et à encourager les Français à épargner davantage en vue de leur retraite.

Souscrire un PERin (anciennement PERP)

La Loi PACTE a remplacé le PERP, le contrat Madelin, le contrat dit « article 83 » et le PREFON par le Plan d’Epargne Retraite (PER). Le Plan d’Epargne Retraite Individuel (PERin), un des produits du PER qui peut être souscrit par tous les actifs à titre individuel, trouve son avantage dans sa liberté de versements volontaires. En retour, vous pouvez bénéficier d’avantages fiscaux. Le Plan d’Epargne Retraite Individuel permet en effet de bénéficier d’une déduction des cotisations dans la limite d’un plafond légal sur vos versements volontaires (sauf option contraire de votre part) tout en vous constituant une retraite complémentaire à votre rythme. Si vous optez pour la non-déduction de vos versements, vous bénéficierez d’un allègement de votre fiscalité au moment de la sortie de votre Plan Epargne Retraite Individuel.

A l’instar de l’assurance vie, il est possible d’envisager une sortie en rente viagère ou en capital (sous certaines conditions). Pour rappel, une sortie en rente viagère permet de retirer vos fonds progressivement tous les mois. Lors d’une sortie en capital, l’intégralité des fonds vous est alors versée. Ce sera donc à vous de doser vos retraits en fonction de vos besoins et vos envies. Grâce au nouveau Plan Epargne Retraite, vous avez aussi la possibilité de mixer les deux modes de sortie.

Le PERCOL / PER Collectif : une solution d’épargne retraite au sein de votre entreprise

L’autre solution d’épargne retraite supplémentaire prévue par le nouveau PER concerne le PERCOL / PER d’Entreprise Collectif. Pour en bénéficier, ce dispositif doit au préalable avoir été mis en place par votre entreprise. Le PERCOL / PER d’Entreprise Collectif présente un avantage considérable par rapport au PERin car en plus de vos versements volontaires, vous pouvez alimenter votre Plan d’Epargne Retraite d’Entreprise Collectif grâce à vos primes d’intéressement et de participation, ou en monétisant jusqu’à 10 jours de repos par an, exonérés d’impôt. Votre entreprise pourra vous aider dans votre constitution d’épargne en complétant vos versements par le biais de l’abondement. De plus, en vous donnant ce coup de pouce, votre entreprise bénéficie également de déductions fiscales non négligeables.

Investir dans l’immobilier à 50 ou 55 ans

Que vous soyez déjà propriétaire, avec ou sans crédit en cours ou seulement locataire de votre résidence principale, vous pouvez décider d’investir dans l’immobilier locatif.

Acheter ou faire construire un bien immobilier et le louer par la suite vous permettra de vous assurer des revenus complémentaires réguliers ou d’aider vos enfants à se loger durant leurs études par exemple. Ce type d’investissement permet également de vous assurer un beau patrimoine à transmettre à vos enfants.

L’immobilier pierre-papier se présente comme une solution alternative à l’investissement dans la pierre au sens propre du terme. Dans ce cas de figure, vous achetez des parts de sociétés immobilières comme les Sociétés Civiles de Placement Immobilier (SCPI). Vous percevez un revenu en fonction du nombre de parts que vous détenez et du loyer perçu. Il peut varier à la hausse comme à la baisse car la valeur des SCPI évolue en fonction du marché de l’immobilier. C’est donc un placement qui comporte des risques. Mais si vous diversifiez vos placements et que vous ne mettez pas toute votre épargne dans l’immobilier, cela vous permet de mutualiser les risques. Opter pour l’immobilier pierre-papier permet également de vous dédouaner de tracas de gestion puisque c’est entièrement délégué à une société de gestion.

L’assurance dépendance pour anticiper une perte d’autonomie

Préparer son départ à la retraite, c’est aussi assurer le bien-être de ses enfants et de ses proches. L’assurance « dépendance » ou « perte d’autonomie » a été conçue dans ce sens. L’assurance dépendance peut être souscrite soit par un contrat de prévoyance spécifique, soit par le biais d’un contrat d’assurance vie qui peut proposer une option complémentaire (transformation du capital décès en rente mensuelle). L’objectif étant de vous permettre de financer les soins et services en cas de perte d’autonomie durant la retraite. Une sortie en rente ou en capital peut également permettre de financer l’aménagement du domicile d’une personne dépendante ou encore l’achat de matériel médical.