Retraite : Ma nouvelle vie commence ici
Dossier spécial retraite des femmes
Les choix que vous faites au moment de votre carrière auront un impact sur votre retraite et c’est encore plus vrai quand vous êtes une femme.
 

Podcast : La retraite des femmes au foyer - le témoignage d'Alexandra

Publié le 03/05/2021

En tant que mère de famille ou femme au foyer, la retraite est souvent une préoccupation qui passe après le bonheur de ses enfants. Le système de retraite en France prévoit des dispositifs permettant aux mères de famille de profiter de leur nouvelle vie à la retraite. Quels sont leurs droits ? Est-il possible de bénéficier d’une retraite en tant que femme au foyer n’ayant jamais travaillé ? Alexandra, maman de 3 enfants, a arrêté de travailler à la naissance de son premier enfant, il y a 15 ans. À son divorce, elle a repris une activité professionnelle pour subvenir à ses besoins et ceux de sa famille, mais également pour préparer au mieux sa retraite. Écoutez le podcast, elle nous raconte son histoire !

Ma nouvelle vie le Podcast : témoignage d'Alexandra, 46 ans, mère de 3 enfants

Quelle retraite pour les femmes au foyer qui n'ont pas beaucoup ou jamais travaillé ?

En principe, il est impossible de toucher une retraite lorsque l’on n’a jamais travaillé. Toutefois, les femmes au foyer n’ayant jamais ou peu exercé d’activité professionnelle peuvent bénéficier d’aides financières pour la retraite. Il s’agit de l’AVPF (l’Assurance vieillesse du parent au foyer) et de l’ASPA (Allocation de solidarité aux personnes âgées)

L’AVPF pour les femmes au foyer qui ne cotisent pas pour la retraite

L’Assurance vieillesse du parent au foyer (AVPF) permet de valider des trimestres auprès du régime général de sécurité sociale sans avoir travaillé et donc cotisé. Il est ainsi possible pour les mères au foyer de partir à la retraite à 62 ans et de bénéficier d’une pension retraite calculée sur la base du Smic brut.

À noter que ce dispositif concerne :

  • Les parents au foyer
  • Les parents d’enfant handicapé
  • Les aidants ayant à charge un parent handicapé à leur domicile

La Caf vous permet de bénéficier de l’affiliation volontaire à l’AVPF gratuitement si les conditions suivantes sont remplies.

Quelles sont les conditions pour être affilié gratuitement à l’AVPF par la Caf ?

Les conditions pour que l’AVPF soit prise en charge par la CAF diffèrent selon que vous viviez en tant que mère au foyer seule ou en couple.

Quel montant de ressources pour une mère au foyer vivant seule ?

Pour bénéficier de l’AVPF en tant que mère au foyer vivant seule, les 3 conditions suivantes relatives à la perception de certaines prestations, au nombre d’enfants et à un plafond de ressources à respecter doivent être remplies :

Type d’allocation versée Nombre d’enfants Plafond de ressources
Prestation d’accueil du jeune enfant (Paje) OU Complément familial OU Prestation partagée d’éducation de l’enfant (PreParE) Au moins 1 enfant de moins de 3 ans ou au moins 2 enfants à charge Ressources inférieures au plafond de l’allocation de rentrée scolaire. Ex en 2021 : avoir perçu des ressources inférieures à 25 319 euros en 2019 pour 1 enfant.
Si trois enfants ou plus (âgés de 6 à 18 ans), le plafond de ressources à ne pas dépasser est de 37 005 € + 5 843 euros par enfant supplémentaire.

Il est aussi possible de bénéficier de l’AVPF en tant que mère seule au foyer en percevant l’allocation journalière de présence parentale.

Quel montant de ressources pour une mère au foyer vivant en couple ?

Pour bénéficier de l’AVPF en tant que femme au foyer vivant en couple, l’une des 4 conditions suivantes est à remplir. Ces conditions sont basées sur le type d’allocation versée, le nombre d’enfants et le plafond de ressources.

Type d’allocation versée Nombre d’enfants à charge Plafond de ressources
Prestation d’accueil du jeune enfant (Paje) Au moins 1 enfant de moins de 3 ans Ressources du couple inférieures au plafond de l’allocation de rentrée scolaire / Ressources N-2 inférieures à un certain montant (en 2021, avoir perçu moins de 4 957,92 euros en 2019)
Complément familial Au moins 3 enfants Ressources du couple en N-2 inférieures à un certain montant (en 2021, avoir perçu moins de 4 957,92 euros en 2019)
Prestation partagée d’éducation de l’enfant (PreParE) Au moins 2 enfants Ressources du couple inférieures au seuil du complément familial / Ressources N-2 inférieures à un certain montant (en 2021, avoir perçu moins de 25 915,68 euros en 2019)
Allocation journalière de présence parentale (AJPP) Au moins 1 enfant Ressources du couple inférieures au seuil du complément familial

L’ASPA ou minimum vieillesse : quel minimum retraite pour une personne qui n’a jamais travaillé ou presque ?

En plus de l’AVPF, les femmes au foyer n’ayant jamais travaillé peuvent bénéficier de l’Allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA, anciennement minimum vieillesse). À la différence de l’AVPF qui permet de valider des trimestres sans cotiser, l’ASPA se présente comme une aide financière versée au titre de la retraite. Cette allocation est allouée à partir de 65 ans. Elle permet à une femme au foyer vivant seule de percevoir jusqu’à 906,80 euros par mois 2021. Si elle vit en couple et que son conjoint remplit également les conditions de ressources, l’ASPA peut s’élever jusqu’à 1 407,82 euros par mois en 2021.

Lire aussi : Quelles sont les conséquences d'un congé de présence parentale sur la retraite ?

Quelle retraite pour les mères de famille en France ayant travaillé à temps partiel ou à plein temps ?

Saviez-vous que la retraite moyenne des femmes est inférieure de 41% à celle des hommes ? En cause, une carrière professionnelle segmentée par un ou plusieurs congés maternité ou encore des périodes de travail à temps partiel. Ajoutez à cela des salaires 10% inférieurs à ceux des hommes, la retraite des mères de famille, et notamment des mères de famille nombreuse, ne peut être qu’impactée négativement. Il existe néanmoins des dispositifs dans le système de retraite français afin de pallier cette inégalité. À noter que les dispositifs de l’ASPA et de l’AVPF évoqués plus haut peuvent très bien bénéficier aux mères de famille ayant peu travaillé.

La majoration de trimestre pour enfant

Depuis 2010, la naissance ou l’adoption d’un enfant donne droit à 8 trimestres de majoration pour la retraite. 4 trimestres retraite sont accordés au titre de la maternité ou de l’adoption et 4 autres le sont pour l’éducation de l’enfant. À noter que la future réforme des retraites qui était envisagée tendait à modifier certains points de ce système. Les droits liés aux enfants devaient permettre notamment de majorer des points de retraite de 5% dès le premier enfant, soit 5% par enfant.

En savoir plus sur la réforme des trimestres supplémentaires pour enfant

Le rachat de trimestre retraite

Les mères de famille ayant travaillé ou travaillant à temps partiel peuvent avoir recours au rachat de trimestre retraite pour améliorer leur pension. Le rachat de trimestre permet d’atteindre l’âge de départ à la retraite à taux plein plus rapidement. Ce rachat est effectué le plus souvent sur des années de travail n’ayant pas permis de cotiser 4 trimestres retraite.

Lire aussi : Racheter des trimestres : est-ce forcément une bonne idée ?

La surcotisation retraite

En accord avec son employeur, il est aussi possible de profiter du dispositif de surcotisation retraite. Le principe permet de valider davantage de trimestres si vous travailliez à temps partiel. Votre employeur payera un supplément de charges patronales pour votre retraite. En contrepartie, votre salaire sera en revanche moins élevé.

La retraite progressive

Si vous travailliez à temps partiel, la retraite progressive vous permettra de commencer à toucher votre pension de réversion tout en continuant à travailler au même rythme. À noter que la retraite progressive est réservée aux travailleurs en fin de carrière, à partir de 60 ans et ayant validé au minimum 150 trimestres pour la retraite(tous régimes obligatoires de retraite confondus).

La pension de réversion

Enfin, la pension de réversion est aussi un dispositif permettant aux veuves de bénéficier d’un complément pour leur pension retraite. La pension de réversion permet sous certaines conditions, en cas de décès de son époux, de toucher par exemple, 54% de sa pension retraite s’il était affilié au régime général, 50% s’il était affilié au régime de la Fonction publique, 60% de sa retraite complémentaire.